Les tarifs réglementés de l’énergie vont bondir de 80 % au Royaume-Uni

Le régulateur de l’énergie britannique a indiqué ce vendredi 26 août 2022 que le plafond des tarifs réglementés de l’énergie allait augmenter de 80 % pour faire face à la flambée de cours mondiaux. Et une nouvelle hausse pourrait dès le début de l’année 2023.


Les tarifs réglementés de l’énergie vont augmenter de 80 % à partir d’octobre au Royaume-Uni et les factures de gaz et électricité pourraient augmenter encore « considérablement » l’an prochain en pleine crise du coût de la vie.

Le plafond de tarification autorisé va passer de 1 971 livres par an par foyer moyen à 3 549 livres à partir d’octobre, a indiqué ce vendredi 26 août 2022 l’Ofgem, le régulateur britannique.


Les tarifs réglementés de l’énergie vont augmenter de 80 % à partir d’octobre au Royaume-Uni et les factures de gaz et électricité pourraient augmenter encore « considérablement » l’an prochain en pleine crise du coût de la vie.

Le plafond de tarification autorisé va passer de 1 971 livres par an par foyer moyen à 3 549 livres à partir d’octobre, a indiqué ce vendredi 26 août 2022 l’Ofgem, le régulateur britannique.

https://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01124706/zone/62/showtitle/0/src/qsuszvf

Les prix de l’énergie ont été multipliés par trois en un an

« La hausse reflète la progression continue des cours mondiaux de gros du gaz, démarrée avec les déconfinements post-pandémie, et ont été poussés à des niveaux records quand la Russie a lentement interrompu ses approvisionnements de gaz à l’Europe », argumente l’Ofgem.

Les prix de l’énergie ont ainsi quasiment triplé en un an pour 24 millions de ménages dont la facture annuelle s’élevait en moyenne à 1 277 livres en octobre dernier.

« Le nouveau Premier ministre devra agir davantage »

Jonathan Brearley estime que le gouvernement devait apporter une aide supplémentaire aux ménages pour affronter cette inflation.

« Le programme de soutien du gouvernement apporte une aide immédiate, mais il est clair que le nouveau Premier ministre devra agir davantage pour s’attaquer à l’impact des hausses de prix qui se produiront en octobre et l’année prochaine », a-t-il déclaré. « La réponse devra être à la hauteur de l’ampleur de la crise à laquelle nous sommes confrontés ».

Le ministre des Finances, Nadhim Zahawi, a déclaré qu’il travaillait sur un plan afin d’être prêt pour le prochain gouvernement, qui sera nommé le 5 septembre.

Flambée du prix du gaz depuis le début de la guerre en Ukraine

L’Ofgem ne donne pas de prévisions pour janvier, date à laquelle un nouveau plafond entrera en vigueur, en raison de la volatilité du marché, mais il a indiqué qu’avec la demande de gaz en hiver, les prix pourraient « s’aggraver de manière significative » jusqu’en 2023.

Déjà en hausse à la suite de la crise sanitaire du coronavirus, les prix du gaz et de l’électricité ont flambé depuis le début de la guerre en Ukraine et sous l’effet de la décision de la Russie de réduire ses exportations de gaz vers l’Europe.


Les tarifs réglementés de l’énergie vont augmenter de 80 % à partir d’octobre au Royaume-Uni et les factures de gaz et électricité pourraient augmenter encore « considérablement » l’an prochain en pleine crise du coût de la vie.

Le plafond de tarification autorisé va passer de 1 971 livres par an par foyer moyen à 3 549 livres à partir d’octobre, a indiqué ce vendredi 26 août 2022 l’Ofgem, le régulateur britannique.

https://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01124706/zone/62/showtitle/0/src/qsuszvf

Les prix de l’énergie ont été multipliés par trois en un an

« La hausse reflète la progression continue des cours mondiaux de gros du gaz, démarrée avec les déconfinements post-pandémie, et ont été poussés à des niveaux records quand la Russie a lentement interrompu ses approvisionnements de gaz à l’Europe », argumente l’Ofgem.

Les prix de l’énergie ont ainsi quasiment triplé en un an pour 24 millions de ménages dont la facture annuelle s’élevait en moyenne à 1 277 livres en octobre dernier.

« Le nouveau Premier ministre devra agir davantage »

Jonathan Brearley estime que le gouvernement devait apporter une aide supplémentaire aux ménages pour affronter cette inflation.

« Le programme de soutien du gouvernement apporte une aide immédiate, mais il est clair que le nouveau Premier ministre devra agir davantage pour s’attaquer à l’impact des hausses de prix qui se produiront en octobre et l’année prochaine », a-t-il déclaré. « La réponse devra être à la hauteur de l’ampleur de la crise à laquelle nous sommes confrontés ».

Le ministre des Finances, Nadhim Zahawi, a déclaré qu’il travaillait sur un plan afin d’être prêt pour le prochain gouvernement, qui sera nommé le 5 septembre.

Flambée du prix du gaz depuis le début de la guerre en Ukraine

L’Ofgem ne donne pas de prévisions pour janvier, date à laquelle un nouveau plafond entrera en vigueur, en raison de la volatilité du marché, mais il a indiqué qu’avec la demande de gaz en hiver, les prix pourraient « s’aggraver de manière significative » jusqu’en 2023.

Déjà en hausse à la suite de la crise sanitaire du coronavirus, les prix du gaz et de l’électricité ont flambé depuis le début de la guerre en Ukraine et sous l’effet de la décision de la Russie de réduire ses exportations de gaz vers l’Europe.

Faut-il taxer les superprofits des entreprises du secteur énergétique ?

Débattez !

Une inflation historique au Royaume-Uni

L’inflation en Grande-Bretagne a atteint un pic en quatre décennies. Cette hausse des prix se reflète dans les factures des consommateurs britanniques à travers un bouclier tarifaire calculé chaque trimestre. Destiné à empêcher les fournisseurs d’énergie d’effectuer des surprofits, ce bouclier est désormais le prix plafond disponible pour 24 millions de foyers.

La hausse des coûts de l’énergie, qui se répercute dans un éventail de produits tels que les biens alimentaires et les billets de voyage, devrait amplifier une crise du pouvoir d’achat en Grande-Bretagne, alors que la Banque centrale d’Angleterre a prévenu des risques d’une récession longue

*sourcing: https://www.ouest-france.fr/

Laisser un commentaire